visite guidée ce dimanche 26 novembre

 

Marie-Pierre Manecy

présente

"Regard sur la créolité"

Du 20 au 26 novembre
au Centre Culturel de Philippeville


renseignements 071/ 66. 23. 01

Ce dimanche 26 novembre : de 14 à 17h

présence de Laurence Burvenich assurant la visite guidée de l'exposition, toutes vos questions trouveront réponses! Toutes les anecdotes seront dévoilées...

Découvrez une exposition de photographies autour des réunionnais...une exposition magnifique devrais-je ajouter!

 

Marie-Pierre Manecy

présente

ti savate 2 oigts.jpg

"Regard sur la créolité"

Du 20 au 26 novembre
au Centre Culturel de Philippeville


renseignements 071/ 66. 23. 01

Douze photographies en noir et blanc nous laissent entrevoir un certain regard sur la créolité. Ces clichés sont de de Marie-Pierre Manecy,L’artiste nous livre huit clichés (60x40 cm) capturant des scènes de l’Ile de la Réunion, et quatre (50x35 cm) immortalisés à Madagascar. La présentation de ces photographies coïncident avec la séance du cycle « Cap sur le monde » consacrée à la Guadeloupe .


L’artiste
 

Marie-Pierre MANECY est auteure et photographe. Elle vit à Piton Saint Leu, sur l’île de la Réunion, depuis 2006. Elle débute en presse quotidienne régionale sur des appareils argentiques dans les années 1990 aux côtés de journalistes, avant de mener le métier de pigiste pendant une dizaine d’années.

Partie ensuite sur d’autres chemins professionnels, elle renoue avec l’image en 2012 avec un premier séjour sur les Grands Mariages aux Comores. Focalisée sur les portraits, souvent dans un noir et blanc profond Depuis, elle investit une photographie humaniste sur des thématiques sociales propres à l’Océan Indien. Elle est adepte de l’instant, d’une photo authentique presque documentariste. Attirée par le recueil de la mémoire des habitants comme vecteur de la culture réunionnaise, elle sillonne l’île pour en recueillir l’essence et rendre sa compréhension de cette culture unique.

 

un ti l'écol.jpg

Site personnel de l’artiste : http://www.mariepmanecy.fr

contactez l’artiste : mpmanecy@gmail.com

Org. Centre culturel de Philippeville
Les Halles, place du centre ville

Du 20.11 au 24.11 (de 10 à 16h)
***************************

Le dimanche 26 novembre : de 14 à 17h
présence de Laurence Burvenich assurant la garde de l'exposition, toutes vos questions trouveront réponses!

Accès libre

 

Présentation de l’exposition

Marie-Pierre MANECY, auteur photographe est installée à La Réunion depuis 2006. Elle débute en presse quotidienne régionale sur des appareils argentiques dans les années 1990 aux côtés de journalistes, avant de mener le métier de pigiste pendant une dizaine d’année. Partie ensuite sur d’autres chemins professionnels, notamment dans la formation sur des thématiques communication et valorisation de l’humain, c’est en 2012 qu’elle renoue avec l’image avec un premier séjour sur les Grands Mariages aux Comores. Depuis, elle investit une photographie humaniste sur des thématiques sociales propres à l’Océan Indien, orientée autour des portraits, souvent dans un noir et blanc profond. Elle est adepte de l’instant, d’une photo authentique presque documentariste. Attirée par le recueil de la mémoire des habitants comme vecteur de la culture réunionnaise, elle sillonne l’île pour en recueillir l’essence et rendre sa compréhension de cette culture unique.

 

Publications

2012  « Les yeux dans les yeux » - Les Comores  

Recueil de portraits noir et blanc – 102 pages

2012  «  Un bus à Tana » - Madagascar

Instantanés de rue noir et blanc – 52 pages

2015  Histoires de pilons à la Réunion - 128 pages textes et photos, 

Avec 64 mn d’interviews chez Epsilon Editions (distribution Réunion, Maurice, métropole, Suisse et Belgique). www.histoiresdepilons.re

 

MYTHOLOGIE DU QUOTIDIEN A LA REUNION

L'idée de mythologie fait écho à la sacralisation des gestes et des objets du quotidien qui parlent de la Réunion lontan, de chacun et sont si proches qu’ils ne sont pas perçus comme marqueurs de notre identité. Au-delà des objets, le sacré renvoie aux héros du quotidien, à rechercher dans les cours, devant le boucan et dans les cuisines. Ces femmes et ces hommes investis dans la cuisine, la nourriture comme vecteur de partage et d'identité et comme moyen de transmission. Le pilon est au coeur de la fable sacrée, au coeur de la famille.  Il est d'autant plus important de mettre ces personnages comme des îcones dans la lumière, que notre société est attirée comme un aimant à l'immatériel numérique, laissant au fond du jardin les objets reçus en transmission. Ainsi la lumière sublime l'objet et les rencontres sacrées.

0 commentaire

Les commentaires sont fermés.