• le film de mardi 19/11 soir:Maison de la Culture de Namur

     ALTERNOFILMS Présente

     

           Le mardi 19 novembre 2013 à 9h30 et 20h00

     

    images.jpg

         La Grande illusion de Jean Renoir

                             France – 1937 – 114’

     

     

    Description : cliquez ICI

     

     

    Première Guerre mondiale. Deux soldats français sont faits prisonniers par le commandant von Rauffenstein, un Allemand raffiné et respectueux. Conduits dans un camp de prisonniers, ils aident leurs compagnons de chambrée à creuser un tunnel secret. Mais à la veille de leur évasion, les détenus sont transférés. Ils sont finalement emmenés dans une forteresse de haute sécurité dirigée par von Rauffenstein. Celui-ci traite les prisonniers avec courtoisie, se liant même d'amitié avec Boeldieu. Mais les officiers français préparent une nouvelle évasion.

     extrait: cliquez ICI

     

    L'un des films les plus importants du 20e siècle

    Orson Welles en a dit « Si j'avais un seul film à emporter sur mon arche, à sauver pour la postérité, ce serait La grande Illusion de Renoir »  et Franklin Roosevelt « Tous les démocrates du monde devraient voir La grande illusion ».

    Cité parmi les chefs d'œuvre du 20e siècle, La grande illusion est le symbole d'un cinéma universel et pacifiste. Ni film historique, ni vraiment film de guerre, l'œuvre de Jean Renoir saisit les hommes dans leur complexité individuelle, hors de toute appartenance aux nations. Tourné, 

    pour tous ses extérieurs, à la caserne de Colmar, à Neuf-Brisach/Volgelsheim, sur les hauteurs de Fréland, et bien-sûr au château du Haut-Koenigsbourg, La grande illusion bénéficie d'une impressionnante distribution : Jean Gabin, Erich Von Stroheim et l'alsacien Pierre Fresnay.

    Interdit en France à partir de 1940 pour son absence d'idéologie patriotique, le film fut également banni en Allemagne par Goebbels qui le désigna « ennemi cinématographique numéro un ». Pourtant La grande illusion a traversé les années en s'imposant comme une référence incontournable.

     

    Tarif à 9h30 : Adultes 3€, scolaires 2€

    Tarif  à 20h00 : Adultes : 5€, étudiants et seniors : 4€, art 27.                                                              Réservations souhaitées au 081/77 67 86

    sans-titre.png

    0 commentaire
  • à la rencontre de 3 artistes anglais...

    Nous avons la chance de feuilleter 3 livres à l'atelier, trois artistes anglais:

    Victoria Crowe

    découvrez son site personnel: ICI

    Vc-Blue-Thaw-web.jpg

     

     

    Kurt Jackson (born 1961)

     

    découvrez son site personnel:ICI

    ST_BARBE.jpg

     

     

    Joan Eardley (18 May 1921 – 16 August 1963)

    joan-eardley-breaking-wave-1960-oil-on-hardboard.jpg

    découvrez un diaporama personnel: ICI

    eardley.jpg

    Joan Eardley, peindre face aux vagues.

     

    0 commentaire
  • Le prochain livre de recettes de l'Atelier:

     

    73563391.png

    Inventez sa couleur :  le GRIS COLORé

    notez votre recette dans votre carnet d'atelier

     

    Les recettes reprenant les ingrédients et dosages sont disponibles dans les livrets de l’atelier ; Rouge/Bleu/Vert, et cette année le gris coloré (3 primaires+blanc de titane).

     

    L'exercice: BROYER SES COULEURS 

     

     broyage-des-couleurs-192x100.jpg

     

    Matériel :

     

    -          Tube POMMADE vide acheté en pharmacie (0,50)

    arton79.jpg

     

    -          Pigments et craie provenant d’Ecordal (Charleville) "le moulin à couleurs" en vrac sac d'1kg

     

           http://www.moulincouleurs.fr/

     

     ou

     

            par 100gr à la droguerie: « Au Lion » rue de Laeken 55, à 1000 BXL

     

     

    1- créer un gris/noir, avec les 3 primaires

    2- y placer une dominante rouge ou verte ou bleue ou brune

    ne pas franchir le pas de la couleur...

    3- laisser la couleur telle quelle, foncée, ou y incorporer du blanc

    gris-colore-01.jpg

     

     

    -          Plaque de marbre et molette, s’aider d’une spatule, pince.

     

    broi.jpg

     

     

    -          Huile de lin en vrac, acheté à la droguerie du  Lion 4€ /litre

    huilesversionweb.jpg 

     cuillères à doser:

    petites-cuilleres-a-doser-vintage-6275853.jpg

     

    Recette en quelques gestes:

     

    Placer les pigments sur le marbre.

     

    Bien prendre note des quantités en « doses » dans votre carnet d’atelier.

     

    Former un cratère au centre, placer l’huile de lin progressivement, en petite quantité

     

    Mélanger à la spatule, mélange grossier, « mouiller les pigments ».

     

    Utiliser la molette, broyer, étaler et rassembler au centre,

    1_09.jpg 

    Recommencer l’opération pendant 10 minutes. 

    Le mélange doit être brillant et stable. 

    Placer à l’aide de la spatule le mélange par le fond du tube, 

            Bien replier et fermer à l’aide d’une pince.

     

    PEINTURE À L’HUILE DE LIN 


    Le liant dans cette technique est l'huile de lin. Contrairement aux autres huiles végétales comme l'huile d'olive ou de canola, l'huile de lin réagit chimiquement avec l'oxygène contenu dans l'air (un processus qui se nomme oxydation), pour lentement passer de l'état liquide à un gel puis à sa forme solide, et c'est pour cette raison que l'on dit de l'huile de lin qu'elle est siccative.

    Un aspect important de l'huile de lin, c'est qu'elle ne sèche pas. Elle s'oxyde et passe de l'état liquide à l'état solide et cette oxydation ne s'arrête pas lorsque la peinture est sèche, mais continue pendant des années. Le deuxième aspect important concernant la peinture à l'huile, c'est qu'il s'agit d'une technique dynamique, en ce sens qu'elle continue à réagir, à s'oxyder, à se transformer, même après que l'image ait été terminée, bref, c'est une technique vivante.

     

    broyage_philippe-Durand-214x130.jpg

    Fabriquer sa peinture à l’huile      



     Voici la marche à suivre: prenez la quantité de pigment nécessaire pour votre session de peinture et déposez-la sur votre vitre. Ajoutez graduellement la quantité nécessaire d'huile (à l’œil) pour mouiller les pigments en les mélangeant à l'aide de votre spatule. Une fois les pigments mouillés, vous devriez avoir quelque chose qui ressemble à de la peinture à l'huile mais qui a un aspect brut assez granuleux.

     

    hqdefault02.jpg

     

    Ainsi, la deuxième partie de votre travail consiste à disperser les pigments. Il s'agit simplement de continuer à mélanger la pâte en la broyant avec la spatule/molette. Quand vous ferez cela, vous constaterez que les grumeaux (ou agrégats) vont rapetisser en devenant de plus en plus petit, puisque la pression que vous exercez via la spatule va briser la tendance naturelle des pigments secs à se coller les uns avec les autres. Vous observerez également durant cette étape un changement dans la consistance de la pâte ainsi que dans sa couleur.

    rouge-cadmium-broyage-art-fantastique-04.jpg
     Nous vous recommandons d'utiliser une molette lorsque vous préparez une grande quantité de peinture à l'huile et lorsque vous désirez une peinture très fine. Mais pour les plus petites quantités, une spatule fait très bien l'affaire et vous pouvez même utiliser des spatules à mastic qui sont vendues dans les quincailleries.

     rouge-cadmium-broyage-art-fantastique-01.jpg

     

    Opérez les dosages avec une balance ou des dosettes uniques à toutes les teintes.

     

    ensemble-de-5-cuilleres-en-inox-18-10-de-qualite-pour-tout-doser.jpg

     

    L’utilisation des extendeurs dans la peinture à l’huile      

    Les extendeurs, aussi appelés pigments inertes ou pigments de charge, ont été utilisés depuis longtemps dans la peinture à l'huile. Si ils sont utilisés en quantités raisonnables, ils permettent une économie sur le coût de fabrication de la peinture tout en permettant de contrôler la texture de celle-ci. Le Sulfate de Baryum et l'hydrate d'aluminium sont les deux extendeurs les plus communs; il s'agit de pigments blancs: Pw21, Pw24. Lorsque vous ajoutez n'importe lequel de ces deux pigments dans votre peinture, vous obtenez plus de peinture sans vraiment changer la couleur, puisque ces pigments blancs n'ont pratiquement aucune force de teinte.

    La poudre de marbre sera une charge et un extendeur intéressant, ainsi que la craie (ou Blanc de Meudon).

     

    blancdemeudonversionweb.jpg

     Blanc de Meudon

     

    Consistance des peintures à l’huile      

    Lorsque vous commencerez à broyer vos pigments, vous constaterez que certaines couleurs perdent leur consistance après un certain temps. Il s'agit d'un phénomène tout à fait naturel et il ne faut pas penser qu'un pigment est de moindre qualité à cause de cela. Le bleu ultramarin en est peut-être l'exemple le plus frappant. Lorsqu'il est préparé à l'huile sans extendeur et puis laissé sur la palette pour un certain temps, sa texture pâteuse se transforme peu à peu en un liquide s'apparentant à de la mélasse.

    La solution à ce problème est d'ajouter un stabilisateur à la peinture. L'hydrate et le stéarate d'aluminium, mais surtout la cire en pâte sont généralement utilisés pour contrôler la consistance de la peinture. Notre expérience est que le médium de cire en pâte (voir la section des recettes de médiums) corrige très bien ce problème si on l'incorpore à la peinture à l'huile.

    cire.jpg

     

    ts25-gris-col.jpg

     Bon travail !

     

    0 commentaire