• un séjour artistique à ne pas rater!

    Voyage "Sur la route des impressionnistes"

     

    L'Académie des Beaux-Arts organise un séjour artistique en Normandie,

     

    10199073.jpg

     

    du lundi 2 avril au vendredi 6 avril 2012.

     

    reflets-de-honfleur-immeubles-maisons--747d03T650.jpg

    découvrez le programme, le prix, les modalités d'inscriptions

    en cliquant sur:

    ici toutes les infos

    En restant à votre disposition pour tous renseignements complémentaires 081/25 51 53

    1 commentaire
  • Pour la rentrée:

     

    La lumière et l’art du portrait

     

    rmbrndt-300x293.jpg

     

     au programme :

     

    1                 Vision du film «  Lucian Freud » d‘Hector Obalk 25 min + notions théoriques

     

    2                 préparation du document :

     

    Apportez une photo sur clé usb, portrait de vous, d’un proche, etc…

     

    Transformez cette photo avec le logiciel Photoshop, afin d’observer un document/détails  plus audacieux, imprimez-la.

     

    3                 support : réalisez un grand format unique avec ce document, sur un support de votre choix ; toile en vrac blanche ou lin, bois, plaque de stratifié… ou 3 supports différents de  60/60 cm sujets différents ou 3 positions différentes d’un même sujet, à vous de voir !

     

    4                 la technique :

     

    Peinture à l’huile, déceler les taches de lumière, très peu de dessin, gérez la masse et la couleur, envisagez les ombres importantes du portrait

     

    5                 Outils : adaptez la taille des outils au format, spatule, pinceaux poils porc et poils lisses, blaireau, raclette vitre, spalter.

     

    6                 Envisagez les gestes acquis : blaireauter-flouter-flou de bouger-superposer les glaçis transparents-empâter les lumières, lissez les ombres

     

    7                 et surtout : gommer/dépeindre afin de retrouver la lumière du fond et les textures

          8         Artistes de références : Philippe Pasqua-Jenny Saville- Lucian Freud- Rembrandt- Goya, etc…

     

    0 commentaire
  • pendant vos vacances:

    Deux expositions immanquables à Bruxelles !!!!

     

    image.jpg

    1 )Alina Szapocznikow est l'un des grands sculpteurs de la seconde moitié du XXesiècle. On commence à s'en apercevoir, quarante ans après sa mort, survenue en 1973. Alors qu'elle a quitté la Pologne en 1963 pour la banlieue parisienne et y accomplit l'essentiel de son œuvre, la rétrospective de la redécouverte commence à Bruxelles, puis ira au MoMA à New York et à Los Angeles - pas à Paris. La surprise aurait pourtant été grande : l'œuvre se situe à la conjonction d'un expressionnisme tragique parfois symboliste et d'un pop art très personnel, non sans rapport avec le nouveau réalisme parisien.

    Née à Kalisz, en Pologne, en 1926 dans une famille juive, Szapocznikow survit au ghetto de Lodz, à Auschwitz et à Bergen-Belsen. En 1945, elle commence des études de sculpture à Prague, qu'elle poursuit à Paris en 1948. En 1950, elle revient en Pologne, devenue entre-temps communiste. Avec le savoir et la culture classiques amassés durant ses études, elle modèle des nus féminins stylisés et célèbre l'amitié soviético-polonaise et Joseph Staline dans un style proche du réalisme socialiste. A voir son œuvre ultérieure, on se dit que cette période fut pour elle de plus en plus difficile, à force d'autocensure et de frustration. En Pologne, elle ne peut créer comme elle le veut qu'en s'en tenant à de petites dimensions, plombs malaxés et dessins « i montrables ».

    broadway1602_nil-database-102.jpg

    Revenir en France est alors l'unique solution, pour tenter de recommencer presque de zéro. La rétrospective passe si vite sur ce qui précède 1963 que l'on a peine à mesurer l'ampleur du changement. Non que Szapocznikow se donne de nouveaux sujets: le corps humain est, du début à la fin, sa préoccupation presque unique.

     

    Jeux de massacre

     

    Mais elle ne peut plus longtemps se satisfaire d'en effiler et polir les volumes extérieurs. Il faut qu'elle pénètre à l'intérieur, qu'elle fasse ressentir les articulations et la machine musculaire, les crispations des nerfs, le battement du sang, l'organique, le sexuel, le vivant - mais un vivant menacé, éphémère, mortel.

     

    D'un coup, sans hésiter, elle se saisit de tous les moyens qui lui sont désormais accessibles. Elle agrège des pièces de moteur à des membres modelés et fondus. Elle découvre les matières plastiques et les associe à des chiffons, des morceaux de vêtement et des récipients de verre. En résine, elle fabrique des seins, des bouches ou des mains tendrement colorées, mais c'est pour les déchirer, les déformer, les planter sur des tiges comme des têtes sur des piques. Avec ces fragments, elle compose des natures mortes sarcastiques, jeux de massacre. A partir de 1967, elle se saisit de photographies de visages et de nus, qu'elle noie dans l’ obsession de la destruction physique et ce qu'elle a vécu dans les camps, et dont elle se refusait à parler.

     

    On ne voit pas que l'artiste, dans cette période, a donné forme plus intense et plus simple en même temps au tragique, tragique d'un passé inhumain et tragique du présent - Vietnam, Biafra. Les dessins à l'encre sont à la hauteur des sculptures, c'est-à-dire d'une acuité extrême. Ossatures, système sanguin, plis et replis: leçon d'anatomie féroce.

     

    Atteinte d'un cancer trop tard diagnostiqué, Szapocznikow tient dans ses œuvres ultimes la chronique de son agonie. L'Enterrement d'Alina, de 1970, et Tumeurs personnelles, de 1971, sont de terrifiants assemblages de photos, bois, vêtements et gazes pris dans de la fibre de verre ou du polyester. Ils furent montrés peu après son décès au Musée d'art moderne de la Ville de Paris. Depuis, le nom de Szapocznikow avait disparu.

    content_size_HGB_Alina_Szapocznikow.jpg

    Alina Szapocznikow, "Sculpture Undone 1955-1972".

    WIELS, 354, av. Van Volxem, Bruxelles. Jusqu'au 8 janvier 2012.

    Infos: Wiels.org.

     

     

    2) Exposition Henri-Jean CLOSON

    jusqu’au 22 janvier 2012

     

    photo.jpg

     

    A l’instar des peintres Lempereur-Haut, Engel-Pak, Orix, Holley, Carrey voire Lacasse ou de la sculptrice Effront, Closon fait partie de ces plasticiens abstraits de la première moitié du XX°s mieux connus du côté de Montparnasse que sur leur propre terre natale. Le Musée (ex-domicile de) René Magritte, accueille une éloquente –et pourtant trop discrète- exposition de peintures de ce Liégeois cosmopolite et mélomane.

     

     

    A Dûsseldorf il rencontre très tôt August Macke, éminent représentant du Blaue Reiter. En 1921, il s’installe à Paris et y côtoie Michel Seuphor, Mondriaan, Hélion et Domela parmi les promoteurs historiques de « Cercle et Carré ». Son goût de la couleur et des rythmes musicaux combinés trouvent leur source dans les contacts amicaux qu’il entretient avec Kupka et les Delaunay. Il connaît bien l’œuvre de Cézanne et de Monet qu’il rencontre physiquement aussi. Il voyage entre Antibes (exposition au Château Grimaldi) et la région de Grenoble où il s’installe en 1933.

     

     

    Closon manie un vocabulaire pictural bien personnel.

    Marly_006.jpg

     

    Une œuvre vraiment personnelle à découvrir sans tarder :

    CLOSON

    au 135 rue Esseghem à 1090 Bruxelles (Jette).

    tous les jours de 10.00 à 18.00 ; fermé le lundi et le mardi et ce, jusqu’au 22 janvier 2012.

    0 commentaire
  • La lumière des Impressionnistes...

    Carnet de voyage : « eau et lumière »


    a_squall_from_northwest-large.jpg

     

    L'Académie des Beaux-Arts organise un voyage en Normandie,

     

    France_Etretat_Porte_Amont.jpg

     

     

    du lundi 2 avril au vendredi 6 avril 2012.

    Soit 5 jours / 4 nuits.

     

    Coût : 540 € sur base de 25 participants

     

    510 € sur base de 30 participants

     

    488 € sur base de 35 participants (Participants limités à 38).

     

    Ce prix comprend le transporten car A/R, frais d’autoroute, passage pont de Normandie 2 X, assurance annulation.

     

    kalkrotsen_nl.jpg

    Programme:

     

    Jour 1 (Lundi 2 avril)

     

     

    ·Départ Ciney : 7h et départ Namur 7h30

     

    ·Entrée (visite libre) au Musée Malraux au Havre (riche collection d’œuvres impressionnistes et du XXème siècle, musée ouvert sur la mer)

     

    ·Le repas du soir (= entrée-plat et dessert sans les boissons)

     

    ·Le logement en hôtel 2 * de type Campanile à Honfleur , base chambre double ou twins (2 lits) avec bain ou douche et w.c.

     

    ·La taxe de séjour

     

     

    boudin-le-havre.jpg

    Boudin_Eugene.jpg

    Eugène Boudin

     

     

    Jour 2 (Mardi 3 avril) :

    Journée « Bord de mer » (en Fr. les musées sont fermés le mardi)

     

    ·Le petit déjeuner à l’hôtel

     

    ·Carnet de voyage à Yport (pour ceux qui ne souhaitent pas illustrer un carnet de voyage, flânerie sur la plage …)

     

    ·Le repas de midi (entrée, plat et dessert, sans boissons) à Yport

     

    ·Arrêt sur les falaises d’Etretat

     

    ·Entrée pour une visite libre sans guide au Palais Benedictine (distillerie et galerie d’art) à Fécamp

     

    ·Le retour à l’hôtel, repas du soir, logement, (idem jour 1)

     

    ·La taxe de séjour.

     

    10199073.jpg

     

     

    Jour 3 (Mercredi 4 avril) : journée à Honfleur

     

    ·Le petit déjeuner à l’hôtel

     

    ·L’entrée pour une visite libre (sans guide) au Musée Eugène Boudin (1824 Honfleur -1898 Deauville) précurseur de l’impressionnisme.

     

    ·Le repas de midi (entrée-plat-dessert, sans boissons)

     

    ·L’entrée pour une visite libre sans guide à la Maison Eric Satie

     

    ·Le repas du soir (entrée-plat-dessert, sans boissons)

     

    ·Le déplacement Honfleur-Rouen.

     

    ·Le logement en hôtel 2* type Campanile à Rouen, base chambre double ou twins (2 lits) avec bain ou douche et WC

     

    ·La taxe de séjour.

     

    reflets-de-honfleur-immeubles-maisons--747d03T650.jpg

     

    Jour 4 (Jeudi 5 avril) : Journée à Rouen

     

    ·Le petit déjeuner à l’hôtel

     

    ·L’entrée pour une visite libre (sans guide) du Musée des Beaux-Arts (belle collection de peintres classiques/ impressionnistes mais aussi Modigliani, Dufy, Duchamp, Vieira da Silva, Dubuffet, Nemours, Delvoye, Varini etc…)

     

    ·Le repas de midi (entrée-plat-dessert, sans boissons)

     

    ·Les services d’un guide pour la visite pédestre de Rouen (cathédrale, maisons à colombages …)

     

    ·Le retour à l’hôtel, repas du soir, logement (idem jour 3)

     

    ·La taxe de séjour.

     

    217bg.jpg

     

    Jour 5 (vendredi 6 avril)

     

    ·Le petit déjeuner à l’hôtel

     

    ·Journée libre dans Rouen (carnet de voyage)

     

    ·Départ 16h30

     

    ·Arrivée Namur vers 22h

     

    Rouen-cathedral.jpg

     

    Non compris dans le coût du voyage :

     

    ·Repas de midi du jour 1

     

    ·Repas de midi et du soir du jour 5

     

    ·Les boissons

     

    ·Les dépenses à caractère personnel

     

    ·Le supplément en chambre individuelle de 125€

     

    ·Les éventuels pourboires (chauffeur et guide)

     

    Etretat.jpg

     

    Organisation et accompagnement : Catherine Charlier, sous-directrice

     

    Accompagnement et « Carnet de voyage » : Laurence Burvenich, professeur de peinture dans les implantations de Ciney et Huy.

     

    page1ff0.jpg

     

     

    Si vous souhaitez participer à ce voyage nous vous demandons :

     

     

     

    ·Une confirmation par téléphone (nombre de places limitées à 38)

     

    ·Une confirmation par mail academie.beaux-arts@namur.be

     

    ·Un acompte de 200 € pour le vendredi 20 janvier 2012

     

    ·Le solde devant être versé pour le jeudi 1er mars.

     

    ·Versement sur le compte n° 775-5950166-13, en communication : vos nom (de jeune fille pour les épouses), prénom + Normandie 2012.

     

    ·Pour le voyage : prévoir votre carte d’identité + carte de mutuelle Europe

     

    ·Une réunion sera prévue le samedi 3 mars à 15h à l’Académie des Beaux-Arts de Namur, autour d’un drink, pour vousdonner l’occasion de vous rencontrer et vous présenter ce voyage.

     

    ·Pour ceux qui souhaitent réaliser le carnet de voyage, nous vous transmettrons un document rédigé par Laurence Burvenich, précisant le matériel ad hoc à prévoir, pour divers types de carnet de voyage

     

     

     

     

     

    En restant à votre disposition pour tous renseignements complémentaires 081/25 51 53

     

     

     

    Laurence Burvenich et moi-même vous présentons nos meilleurs vœux pour l’année 2012 et nous vous souhaitons d’agréables fêtes de fin d’année!

    1 commentaire