Carnet d'atelier...

  • visite guidée ce dimanche 26 novembre

     

    Marie-Pierre Manecy

    présente

    "Regard sur la créolité"

    Du 20 au 26 novembre
    au Centre Culturel de Philippeville


    renseignements 071/ 66. 23. 01

    Ce dimanche 26 novembre : de 14 à 17h

    présence de Laurence Burvenich assurant la visite guidée de l'exposition, toutes vos questions trouveront réponses! Toutes les anecdotes seront dévoilées...

    Découvrez une exposition de photographies autour des réunionnais...une exposition magnifique devrais-je ajouter!

     

    Marie-Pierre Manecy

    présente

    ti savate 2 oigts.jpg

    "Regard sur la créolité"

    Du 20 au 26 novembre
    au Centre Culturel de Philippeville


    renseignements 071/ 66. 23. 01

    Douze photographies en noir et blanc nous laissent entrevoir un certain regard sur la créolité. Ces clichés sont de de Marie-Pierre Manecy,L’artiste nous livre huit clichés (60x40 cm) capturant des scènes de l’Ile de la Réunion, et quatre (50x35 cm) immortalisés à Madagascar. La présentation de ces photographies coïncident avec la séance du cycle « Cap sur le monde » consacrée à la Guadeloupe .


    L’artiste
     

    Marie-Pierre MANECY est auteure et photographe. Elle vit à Piton Saint Leu, sur l’île de la Réunion, depuis 2006. Elle débute en presse quotidienne régionale sur des appareils argentiques dans les années 1990 aux côtés de journalistes, avant de mener le métier de pigiste pendant une dizaine d’années.

    Partie ensuite sur d’autres chemins professionnels, elle renoue avec l’image en 2012 avec un premier séjour sur les Grands Mariages aux Comores. Focalisée sur les portraits, souvent dans un noir et blanc profond Depuis, elle investit une photographie humaniste sur des thématiques sociales propres à l’Océan Indien. Elle est adepte de l’instant, d’une photo authentique presque documentariste. Attirée par le recueil de la mémoire des habitants comme vecteur de la culture réunionnaise, elle sillonne l’île pour en recueillir l’essence et rendre sa compréhension de cette culture unique.

     

    un ti l'écol.jpg

    Site personnel de l’artiste : http://www.mariepmanecy.fr

    contactez l’artiste : mpmanecy@gmail.com

    Org. Centre culturel de Philippeville
    Les Halles, place du centre ville

    Du 20.11 au 24.11 (de 10 à 16h)
    ***************************

    Le dimanche 26 novembre : de 14 à 17h
    présence de Laurence Burvenich assurant la garde de l'exposition, toutes vos questions trouveront réponses!

    Accès libre

     

    Présentation de l’exposition

    Marie-Pierre MANECY, auteur photographe est installée à La Réunion depuis 2006. Elle débute en presse quotidienne régionale sur des appareils argentiques dans les années 1990 aux côtés de journalistes, avant de mener le métier de pigiste pendant une dizaine d’année. Partie ensuite sur d’autres chemins professionnels, notamment dans la formation sur des thématiques communication et valorisation de l’humain, c’est en 2012 qu’elle renoue avec l’image avec un premier séjour sur les Grands Mariages aux Comores. Depuis, elle investit une photographie humaniste sur des thématiques sociales propres à l’Océan Indien, orientée autour des portraits, souvent dans un noir et blanc profond. Elle est adepte de l’instant, d’une photo authentique presque documentariste. Attirée par le recueil de la mémoire des habitants comme vecteur de la culture réunionnaise, elle sillonne l’île pour en recueillir l’essence et rendre sa compréhension de cette culture unique.

     

    Publications

    2012  « Les yeux dans les yeux » - Les Comores  

    Recueil de portraits noir et blanc – 102 pages

    2012  «  Un bus à Tana » - Madagascar

    Instantanés de rue noir et blanc – 52 pages

    2015  Histoires de pilons à la Réunion - 128 pages textes et photos, 

    Avec 64 mn d’interviews chez Epsilon Editions (distribution Réunion, Maurice, métropole, Suisse et Belgique). www.histoiresdepilons.re

     

    MYTHOLOGIE DU QUOTIDIEN A LA REUNION

    L'idée de mythologie fait écho à la sacralisation des gestes et des objets du quotidien qui parlent de la Réunion lontan, de chacun et sont si proches qu’ils ne sont pas perçus comme marqueurs de notre identité. Au-delà des objets, le sacré renvoie aux héros du quotidien, à rechercher dans les cours, devant le boucan et dans les cuisines. Ces femmes et ces hommes investis dans la cuisine, la nourriture comme vecteur de partage et d'identité et comme moyen de transmission. Le pilon est au coeur de la fable sacrée, au coeur de la famille.  Il est d'autant plus important de mettre ces personnages comme des îcones dans la lumière, que notre société est attirée comme un aimant à l'immatériel numérique, laissant au fond du jardin les objets reçus en transmission. Ainsi la lumière sublime l'objet et les rencontres sacrées.

    0 commentaire
  • mercredi 15: nouveau workshop en route!

    Nouveau workshop:

    le monotype:

     

    matériel:

    - plaque de plexi grand format max: 80/60 cm ou petits formats max: 40/30, ou libre

    plexi.png

    - tissus coton en suffisance ( draps/ tissus en vrac)

    - encre pour taille douce " Aquawash " Charbonnel ( chez Schleiper) 1 ou 2 tubes parmi la gamme couleur:

    charbonnelAquaWashEtchingInk.jpg

    ou parmi teinte tradition:

    IMCHA332388_AMB_GD.jpg

    - petit rouleau d'imprimerie pour lino

    505170-01-x.jpg

    - assiette, chiffons,

    - lingettes démaquillante, coton tige

    - cuiller ou rouleau de tapissier ( pour aplatir bulle d'air)

     

    83371919_o.jpg

    sujet:

    - les plis de la peau

    - les rides

    - les grains de beauté

    - les cicatrices

     

    658961_orig.jpg

    apprentissage:

    Initiation à l'abstraction

    nourrir son abstraction de la réalité,

    Recherches de graphismes,

    technique du monotype,

    glacis à l'huile; les bons médiums

    1810942-UEKVUBWO-7.jpg

    0 commentaire
  • excursion G.Richter //W. Kentridge

    gerhard-richter-vienna1.jpg

    SAMEDI 27 JANVIER 2018

    excursion d'un jour de 8h à 20h

    Gand : G.Richter

    Bruges: W. Kentridge

    !!!! LISTE D'INSCRIPTIONS OUVERTE !!!!

    voir à l'atelier, précisions sur le coût de l'excursion à venir....

     

     

    Gerhard Richter (1932, Dresde) est considéré comme un des artistes actuels les plus importants et comme un des innovateurs de la peinture d’après-guerre. Son œuvre, habitée par l’expérience, le doute et le hasard apporte à chaque fois la preuve qu’une peinture n’est pas en mesure de reproduire ou de remplacer la réalité. Richter représenta l’Allemagne à la 36ème Biennale de Venise en 1972 et organisa des expositions rétrospectives dans de nombreux musées de premier plan dans le monde entier. Sa dernière exposition de peintures en Belgique date de 1976 au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles.

     

    L’exposition About Painting présente les premières œuvres de Richter, avec en continuation celles des dernières années, dont certaines inédites. Les aspects fondamentaux des premières oeuvres de Richter sont ainsi liés à sa pratique artistique actuelle. Chaque nouvelle oeuvre est une nouvelle solution imagée d’une oeuvre existante. L’exposition montre comment l’artiste a réagi aux révolutions sociales dans les années ’60 et ’70 et comment il répond avec son œuvre au monde d’aujourd’hui.

    About Painting est organisée à l’occasion du 85ème anniversaire de l’artiste, commissaire Martin Germann.

     

    Richter à Gand, SMAK Belgique 21 Octobre 2017 – 18 Février 2018.

     

    W. Kentridge

    713ae40ae7_slider.jpg

    Kentridge a passé une licence de sciences politiques et d'études africaines, puis un diplôme aux Beaux-Arts de Johannesburg. À la fin des années 1970, il a étudié le mime et le théâtre à l'École Jacques Lecoq à Paris.

    Entre 1975 et 1991 il était acteur et metteur en scène à la compagnie de théâtre de Junction Avenue à Johannesburg. Dans les années 1980 il a travaillé sur des téléfilms et feuilletons comme directeur artistique.

    Depuis qu’il a fait ses débuts à l’international lors de DOCUMENTA X en 1997, l’artiste sud-africain William Kentridge a su asseoir une renommée planétaire. Son œuvre la plus célèbre regroupe dix dessins animés sous le titre de 'Drawings for Projection' (1989-2011). Sa production artistique se caractérise par une incroyable diversité, incluant des dessins, des gravures, des tapisseries, des sculptures, des exposés et même des opéras. 
    Cette exposition présente une collection unique d’œuvres sélectionnées parce qu’elles s’inscrivent dans le prolongement du contexte du Sint-Janshospitaal de Bruges, une institution de soins fondée il y a 850 ans de cela et qui compte parmi les plus anciennes d’Europe encore préservées de nos jours. Illustrant les thèmes du traumatisme et de la guérison, cette représentation s’articule autour de l’œuvre centrale de Kentridge, l’installation vidéo 'More Sweetly Play the Dance' (2015), une interprétation contemporaine de la Danse macabre du Moyen-âge. Le dialogue qui s’instaure entre ces œuvres et le site hospitalier exceptionnel qui les accueille fait de l’art un médium puissant pour unir les différentes strates de l’histoire.

    W. Kentridge.png

    Exposition | Jusqu’au 25/02/18 au Sint-Janshospitaal de Bruges.

    Publicité

    Publicité

    Publicité

    Le titre de l’exposition est éloquent: "Smoke, ashes, fable". La formule remonte à Marc-Aurèle. La fumée du passé sème les cendres du présent qui composent les feuilles du récit humain. Le fusain, outil favori du célèbre artiste sud-africain William Kentridge, est à la fois charbon, noirceur, légèreté: la couleur des rêves.

    Exposition | Jusqu’au 25/02/18 au Sint-Janshospitaal de Bruges.

    Publicité

    Publicité

    Publicité

    Le titre de l’exposition est éloquent: "Smoke, ashes, fable". La formule remonte à Marc-Aurèle. La fumée du passé sème les cendres du présent qui composent les feuilles du récit humain. Le fusain, outil favori du célèbre artiste sud-africain William Kentridge, est à la fois charbon, noirceur, légèreté: la couleur des rêves.

    Exposition | Jusqu’au 25/02/18 au Sint-Janshospitaal de Bruges.

    Publicité

    Publicité

    Publicité

    Le titre de l’exposition est éloquent: "Smoke, ashes, fable". La formule remonte à Marc-Aurèle. La fumée du passé sème les cendres du présent qui composent les feuilles du récit humain. Le fusain, outil favori du célèbre artiste sud-africain William Kentridge, est à la fois charbon, noirceur, légèreté: la couleur des rêves.

    2 commentaires
  • au programme

    Ce mardi:

    Vernissage à 18h30

    et

    product_thumb.jpg

    vente de toile au mètre courant 22€, lin + coton enduite

    1 mètre sur 2.10m, ou 1m au carré maximum par personne

    imagesDI36W9KK.jpg

     

    en vue de réaliser en janvier: le thème de la lecture/ lectrice/lecteur...

    peinture à l'huile sur toile avec création du châssis et enchâsser.

    imagesA9PXHC70.jpg

     

    1 commentaire