26/01/2015

Recette du vernis Dammar

La résine dammar?

est une résine naturelle utilisée en peinture pour fabriquer des vernis et des médiums à peindre dits 'maigres'.

Le vernis dammar est ajouté à notre jaune d'œuf: il le consolide.

 
Résine dammar

Elle est sécrétée par un type d'arbre caractéristique des îles indonésiennes.

Proche de la résine mastic, elle est apparue au XIXe siècle afin de répondre à la pénurie de la première. D'apparence jaune pâle, elle donne des vernis et médiums très clairs, particulièrement appréciés par les peintres. Comme toutes les résines naturelles, elle a toutefois tendance à jaunir et craqueler avec le temps, surtout si elle est laissée à l'ombre.

Recette: fabriquer son vernis

Broyer 30g de résine (enfermer les morceaux dans un chiffon et tapoter avec un marteau). Placer ensuite la poudre dans un bas nylon usagé ou gaze en coton, bien ficeler. Les mettre dans un bocal. Ajouter 10 cl de Sansodor ou terpène d'orange. Laisser la résine se dissoudre dans l’essence pendant 1 semaine. Adaptez les quantités de la recette à votre utilisation. Pendant la dissolution, bien fermer le pot avec son couvercle (évitez l'évaporation!)

sans-titre.png

 

sans-titreshema.png

Retirer le bas nylon ou la gaze – il est possible que quelques morceaux durs et insolubles soient restés à l’intérieur.

Où trouver de la gomme Dammar ?


Dans les commerces de Beaux-Arts, chez les vendeurs de matériaux écologiques, dans les magasins de produits bio.

A la place de l’essence de térébenthine, on peut utiliser de l’essence d’écorces d’agrumes ou terpène d'orange. C’est une huile essentielle obtenue par pression et distillation des écorces d’oranges, qui dilue les huiles et les résines.

On trouve de la gomme dammar et le terpène d'orange à la droguerie du Lion à Bruxelles.

Bon travail!

vernis-dammar.jpg

15:39 Écrit par Acad | Lien permanent |  Facebook |

21/01/2015

on prévoit le coup...

Le mercredi 04 février

le cours aura lieu exceptionnellement de 9h30 à 13h

IMG_20150121_201814.jpg

le réchaud de colle de peau sera présent dans l'atelier pour se cuire des crêpes!!!

 

crêpes à la colle de peau,

crêpes aux œufs,

crêpes au vernis dammar,

crêpes au verdaccio,

crêpes au sansodor,

et crêpes à l'huile.

 

L'atelier sera ouvert l'après-midi si vous désirez rester entre vous et travailler à vos peintures primitives...

21:48 Écrit par Acad | Lien permanent |  Facebook |

une invitation à ne pas manquer!!!

Invitation à la découverte de  l’exposition 
 
« Peinture partagée »
 
une collection d’art wallon abstrait à la Maison de la culture de Namur
 
 
L’exposition met en lumière la passion d’un couple de collectionneurs namurois. La collection s’élabore depuis les années 90 avec comme fil rouge celui de l’abstraction en Wallonie.
 
Joseph Lacasse, Pol Bury, Raoul Ubac, Jo Delahaut, Marcel Lempereur-Haut… 
 
Mais aussi Henri Michaux et ses dessins mescaliniens.

21bellepage2012-Bea-01804.jpg

Joseph Lacasse, huile sur toile 1957-58

Mig Quinet, Françoise Holley- Trasenster ou Gaston Bertrand, etc. 
La collection se fait aussi plus contemporaine, avec Jacques-Louis Nyst, Jean-Pierre Ransonnet,  Léon Wuidar, Christian Rolet, …
 
Catalogue : textes de Roger Pierre Turine, critique à La Libre Belgique et Denis Laoureux, historien de l’art.
 

22peinturepart2014-Bea-3643.jpg

 
Rendez-vous:
 
le samedi 7 février à 14 heures
 
dans le hall de la Maison de la Culture de Namur pour une
visite guidée gratuite (pas d’inscription préalable)
 
Invitation à tous!
de la part de
Marie-Claire Toussaint
 
contacts:
 
l'exposition
 
 "PEINTURE PARTAGEE"
 jusqu'au 8/02/2015

Maison de la culture de Namur

Avenue Golenvaux, 14 / B-5000 Namur / Belgique / 081 - 77 67 73 /

e-mail : arts.plastiques@province.namur.be

10:12 Écrit par Acad | Lien permanent |  Facebook |

19/01/2015

au programme:

 les esquisses

et

l'ombre en verdaccio vont s'installer à l'atelier...

 

IMG_20150117_142114.jpg

 

 

si votre technique est à la tempera:

Emportez vos pigments:

-  ocre

- bleu outremer

- vert olive

- oxyde rouge

 

IMG_20150114_175004.jpg

Nicolas à l'atelier en train de travailler son verdacccio

 

1 ou 2 œufs

plat/fouet/3 pot/vinaigre/ essence girofle ou lavande

et vernis Dammar

pinceaux poils oranges

 

IMG_20150117_142051.jpg

si votre technique est à l'huile:

 

vos flacons de médium

tubes de peinture à huile

huile + sansodor+ vernis dammar

 

IMG_20150116_170620.jpg

dessin au crayon graffite sur panneau enduit de colle de peaux

verdalo.jpg

 Verdaccio placé avec des tonalités différentes sur l'ensemble du tableau

verdacciolo01.jpg

et l'effacer aux endroits de lumière.

 

L'esquisse et le verdaccio

verdaccio.jpg

 

L'ébauche était faite à la tempéra à l’œuf. C’est-à-dire que la première couche de peinture se faisait avec une peinture ayant l’œuf comme liant. Mais cela jusqu’au XVe siècle car avec l’arrivée de la peinture à l’huile l’ébauche était exécuté par un vernis léger mélangé avec de l’essence. La manière de procéder était toujours la même, en grisaille dégradé, sans rajout de blanc car ils l’obtenaient par transparence du fond. Comme à l’aquarelle. Le ton de base de cette grisaille s’appelle le Verdaccio, mélange d’ocre jaune, noir, brun Vandijk et terre verte. Parfois à la place de la terre verte, on trouve de l’ocre rouge. La terre verte était utilisée comme ombre pour les chairs. L’esquisse était légère mais aussi précise que possible. Le peintre partait du fond du sujet (paysage, architecture, vêtement) en terminant par les chairs (visages, mains). De de fait, on termine toujours par les détails les plus importants.

 

Le verdaccio, grisaille verdâtre supporte les tons chairs avec délicatesse.

Voici un travail contemporain autour de cette technique:

techstep_beccasun06img.jpg

verdaccio01.jpg

 

 

Hyperréalisme à la manière des anciens:

en un CLIC

de l'artiste Emmanuele Dasciano

 

Etape suivante:

Lorsque cette grisaille ou ce verdaccio sont bien secs, l’exécution en couleur peut se faire.

21:36 Écrit par Acad | Lien permanent |  Facebook |

14/01/2015

Appel aux artistes

"La nuit, le silence se remplit et je pars à l’écoute et à la poursuite d’une couleur inconnue. Tenter l’accord impossible."
José Picon, 2008.

josepicon1980.jpg

Composition, 1980. Huile sur toile 95x125cm

 

Nous allons rejoindre le Parcours d'Artistes de Huy, en mars 2015.

 

josepicon1958.jpg

Composition, 1958. Huile sur toile, 95x125 cm 

 

Nous allons avoir la chance de présenter une œuvre de  Josée Picon au sein de notre Académie.

 "... un être humain aussi exceptionnel que fascinant... une femme libre et généreuse... sans conteste, l’un de nos plus grands peintes abstraits lyriques et informels", écrivait, en 1995, Marie-Hélène Joiret, directrice du Centre Wallon pour l’Art Contemporain, la Châtaigneraie à Flémalle.

 

Josée Picon

C'est à la fin des années 50 que José Picon a réellement trouvé sa voie, quand elle abandonne le dessin pour la peinture abstraite, ce que peu de femmes artistes osaient à l'époque. Est-ce pour être reconnue dans ce milieu masculin qu'elle signe ses œuvres de son second prénom ?

 

Dès le début, ses couleurs sont vives et témoignent d'une force nerveuse et tranquille à la fois où les zones obscures mettent en lumière les taches de jaunes, bleus, verts et rouges vigoureux, où on ressent énergie et vitalité.

Pendant toute sa carrière, elle ne cessera d'innover, refusant de s'enfermer dans un système, et de chercher d'autres moyens « d'atteindre ce monde obscur et invisible qui est le chant intérieur, l'aspiration à l'infini, autrement dit de tenter d'apercevoir le souffle de vie. »

 

Nous allons l'entourer de nos créations...et lui rendre hommage.

Si vous désirez participer à ce salon d'ensemble au sein de l'Aca de Huy:

S'inscrire auprès de Laurence:

- Votre nom/ prénom

- 1 tableau de minéraux avec système d'accroche parfait

- votre participation aux gardes de l'exposition:

des heures de permanence seront organisées très prochainement, ouverte de l'Académie avec le système de parlophone uniquement pour des raisons évidentes de sécurité.

 - photos pour réaliser un carnet et hommage à l'artiste.

josepicon1970.jpg

Composition, 1970, Huile sur toile, 125x95cm

 

"La peinture est un paysage intérieur. Je n’ai pas de théorie sur ma peinture, il n’y a de recette que dans la vérité, mais quelle lutte... Tenter de percevoir le souffle de la vie et laisser des traces... Ce besoin primitif de pétrir la boue ; la nuit, je poursuis une couleur inconnue..."

José Picon, 1995.

 

je vous tiens au courant de la suite... le projet se construit petit à petit.

Laurence

 

12:01 Écrit par Acad | Lien permanent |  Facebook |

13/01/2015

Vivre une technique, échanger et rencontrer

L'Académie des Beaux-arts de NAMUR vous propose  pour la 3ème année

LES SEMAINES DE TRANSVERSALITE


du 09 février au 04 avril 2015

aaaaaa.jpg


Durant 4 semaines, avec  "LE CARRE" comme fil conducteur, aborder d'autres disciplines que d'habitude, dans d'autres ateliers, avec d'autres professeurs.

bbbbbbbbbbbbbbb.jpg



Vous êtes intéressé ?  Renseignez-vous auprès de votre professeur ou au secrétariat.

Attention ! Les inscriptions sont limitées.

cccccccccccccc.jpg



Le secrétariat de Namur:

tel: 081/25.51.58

21:44 Écrit par Acad | Lien permanent |  Facebook |

09/01/2015

les bons gestes à l'atelier:

Premier geste à l'atelier: l'encollage

 

La première étape indispensable est : L’encollage! Il uniformise le support, permet une bonne accroche des couches suivantes (enduit ou peinture) et sert d’enveloppe hermétique contre les attaques extérieures (l’humidité, les bactéries, la déformation naturelle et donc empêche les craquelures, les moisissures, etc…) Et ceci est valable pour une très grande majorité des supports (panneau de bois, toile, carton, papier marouflé,etc…)

IMG_20150105_184259.jpg

Ci-sessus, le duo de choc, Brigitte et Myriam se partage la colle de peau...

 

dynamique primitive: 2 couches de colle de peaux application délicate et lisse

dynamique "labo de Guy Jaspar": 2 couches de colle de peaux+ marouflage de bandes gaz, papier, coton,sable fin sans sel,...

 

Deuxième geste: l'application de l'enduit

 

La 2eme étape importante : L’enduit! L’enduit est appliqué sur l’encollage sec. Il est couvrant et permet d’uniformiser la surface à peindre. Le liant utilisé pour l’enduction colle de peau + craie, ou craie et pigments. Selon l’effet recherché, il est possible de lui créer un effet de texture par exemple (labo Guy Jaspar).

IMG_20150107_201142.jpg

Ci-dessus,  Daniel applique très délicatement la deuxième couche de l'enduit.

 

dynamique primitive: application de plusieurs couches d'enduit, minimum 4, si vous êtes satisfait de votre enduit cela s'arrête, si vous désirez un enduit encore plus blanc et plus lisse, appliquez 4 couches supplémentaires en ponçant légèrement entre les 4 dernières couches.

guy jaspar01.png

dynamique "labo de Guy Jaspar":

-placez votre enduit avec des outils différents: rouleau, spatule, pinceau rude...

-manipulez-le: peigne, écriture, empreintes

-chargez-le: sable (sans sel), craie, poudre de marbre, sciure de bois fine... colle+charge dans un petit pot.

L'enduit s'appliquera au maximum en 4 couches

 

 

IMG_20150106_163334.jpg

ci-dessus, les bacs à glace remplis de colle de peau préparées par Jeannine pour l'atelier!

 

IMG_20150105_184309.jpg

 

Voilà déjà une belle étape de passée, bravo pour votre dynamisme!

La suite: l'esquisse et le verdaccio...

Laurence

10:15 Écrit par Acad | Lien permanent |  Facebook |